Havelock Ellis et John Addington Symonds,Sexual Inversion: sciences et savoir résistants

Florence Binard (Université Paris Diderot) et John Mullen (Université de Rouen) sous l’égide de la SAGEF et du CRECIB, ont organisé la journée d’étude “Homosexualités et Résistances en Grande-Bretagne” en mars 2019. Ce fut ma première opportunité pour communiquer autour de ma recherche.

J’ai proposé une intervention intitulée “Havelock Ellis et John Addington Symonds, Sexual Inversion : sciences et savoir résistants” dont le but était de proposer une lecture de la genèse de leur ouvrage de sexologie écrit à 4 mains par le prisme de la notion de résistance.

Le programme complet de cette journée d’étude est disponible en cliquant sur le lien suivant:

https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/3518/files/2019/03/Prog-JE-homo-18-mars-2019-copie-2.pdf

Cette première communication a été un réel plaisir et m’a permis de diffuser un aspect de ma recherche à un public de chercheurs et étudiants.



Citer ce billet
William Fize (2021, 19 mars). Havelock Ellis et John Addington Symonds,Sexual Inversion: sciences et savoir résistants. Victorian Queer Sex. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v74y

William Fize

Professeur agrégé d'anglais, Enseignant de Langue ANglaise pour les Spécialistes d'Autres Disciplines au sein du SCEL (Service Commun d'Enseignement des Langues) de l'Université Claude Bernard LYON1, Doctorant en civilisation britannique (période victorienne, histoire des sexualités, histoire des sciences, histoire du droit)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search